! VACANCES ANNUELLES (24/07 - 06/08) - Vous pouvez toujours commander mais l'expédition aura lieu le 07/08 !

Pagina binnenkort beschikbaar in het Nederlands

Qui suis-je ?

Supai, c’est l’aventure de Maxime Goffinet, namurois trentenaire passionné de golf. 

Cela fait seulement 2 grosses années que je joue au golf et, très vite, c’est devenu une véritable passion. J’ai alors découvert les vêtements et les accessoires liés à ce sport et, rapidement, j’ai trouvé que les boutiques en ligne en français, rassurantes pour le consommateur et qui proposent des articles qualitatifs, n'étaient pas légion. 

D’autre part, je suis vite arrivé à un constat : l’offre en textiles « entrée de gamme » est décevante et peu qualitative alors que les grandes marques offrent des produits de meilleure facture mais à des prix rébarbatifs. 

Fort d’une formation de juriste, j’ai travaillé pratiquement 5 années dans le monde judiciaire avant de rejoindre l'univers politique. A côté de mon activité principale, j'ai toujours eu la volonté de lancer un "sideproject" lorsque j'en aurais l'occasion. 

C'est désormais chose faite. Supai est né !
banner

Pourquoi Supai ?


Supai est le nom d’un petit village situé en bas du Grand Canyon, dans le nord de l’état d’Arizona, aux États-Unis. Il se trouve au milieu de la réserve indienne des Havasupai et est un des villages américains les plus isolés puisque inaccessible en voiture. 

L’Arizona est un lieu qui me tient particulièrement à cœur puisque j’y ai effectué un échange linguistique avant d'entamer mes études universitaires. Terre de golf par excellence, Scottsdale est la ville où j’ai vécu durant une année complète, auprès de familles d’accueil que je considère comme des membres de ma famille à part entière.

Je garde, depuis lors, une attache toute particulière à ces lieux où je suis déjà retourné à plusieurs reprises avec des amis ou avec ma femme. 

L’Arizona, c’est un peu mon second chez moi et il me tenait à cœur de choisir un nom s’y rapportant en vue de fonder ma marque !

A propos
A propos